Bijoux artisanaux laiton. Bijoux magiques uniques. Artisanat d'art bijouterie
Les pierres naturelles, les erreurs que j'ai faites bannière article blog de l'atelier artisanal

Les 3 erreurs que j'ai faites lorsque j'ai commencé à vouloir travailler avec des pierres naturelles.

Aujourd’hui on va aborder un sujet un peu tabou.

Parce que vouloir utiliser des pierres naturelles pour ses créations de bijoux artisanaux c’est bien.

Mais c’est mieux si on prends le temps de se renseigner afin de devenir un professionnel de confiance,

averti et qui maîtrise son sujet !

Comme beaucoup de monde, quand je me suis lancée dans la création de bijoux artisanaux, je me suis

laissée charmer par les beaux atours des pierres naturelles. 

 

Et quand on commence par des techniques de bijouterie telles que le wire-wrapping c’est un peu le goal

ultime (en tout cas ça l’était pour moi^^) que d’apprendre à sertir de jolies gemmes avec des arabesque

de cuivre et de laiton. 

 

Sauf que naïvement je ne me suis pas rendu compte dès le départ que le sujet des pierres naturelles

n’était pas à prendre à la légère ! 

 

Surtout lorsque l’on veut avancer autant que possible dans la directions d’une production de bijoux

artisanaux soucieux de l’éthique…

 

J’ai donc fait 3 grosses erreurs dont on va parler aujourd’hui en espérant que ça puisse

peut-être servir à d’autres !

Pierres naturelles pour l'artisanat de bijoux

                     Erreur n°1. Acheter au hasard

Aujourd’hui les pierres naturelles sont partout. De Etsy à Amazon en passant même par certains supermarchés. 

Depuis quelques années un énorme engouement s’est créé autour du sujet et sur la plupart des sites de vente, tout est bon tant que ça se vend…

Il est possible de trouver des bracelets en perles de pierres à 5€, des colliers en améthyste à 15€ et même parfois des bijoux en opale pour le dixième de la

valeur réelle de cette gemme. 

Au delà du fait que des bijoux à ce prix sont de fabrication problématique, le prix final ne reflète également pas du tout la réelle valeur des pierres naturelles.

Il cache également derrière beaucoup d’autres choses peu glorieuses.

 

Tout nous est servi sur un plateau et il ne nous reste plus qu’à consommer sans se poser de questions. 

Et pourtant il est essentiel de s’en poser…

 

  • Mieux vaut être curieux

 

Au départ on ne sait pas forcément par quel bout prendre le sujet. 

Dans mon cas, au lieu de me renseigner un minimum, sans préambule, je me suis lancée à l’assaut d’internet. 

J’ai ouvert Etsy et j’ai tapé dans la barre de recherche “pierres naturelles”. Le tout sans filtres de recherches et sans plus de précisions. 

Je me suis retrouvée décontenancée avec des centaines de pages de résultats.

 

  • Ne pas céder à la facilité 

 

Devant ces milliers de pierres j’ai choisi la “meilleure” technique d’attaque : trouver les meilleures offres au meilleur prix. 

On s’accorde pour dire que ça n’a pas été la meilleure idée que j’aie pu avoir ce jour là. 

J’ai parcouru quelques boutiques, mais le choix n’était pas trop difficile puisque beaucoup d’entre elles proposaient des offres discount avec des prix

allant jusqu’à -70% sur toutes les pierres naturelles..!

J’ai finalement jeté mon dévolu sur une boutique au hasard proposant ce type de réductions. 

 

L’argument que je me donnais pour faire ce choix était principalement que :

Comme j’étais une petite boutique avec de petites finances qui reposaient sur mon salaire de serveuse je ne pouvais pas me permettre autre chose. 

             -> Je pense que je savais déjà que ce n’était pas une bonne idée mais que j’avais choisi de mettre des œillères. Mieux vaut rien que

n’importe quoi n’importe comment !

 

Même si ce sont les erreurs qui nous font avancer je me rends compte aujourd’hui que j’aurais pu faire différemment.

J’étais seulement aveuglée par le fait que je voulais des pierres naturelles immédiatement peu importe la manière…

 

J’ai fait une petite sélection et j’ai passé ma commande.

Moi qui avait cédé à une pulsion d’immédiateté j’ai été ravie d’attendre plus de 2 mois mon colis. 

Le suivi ne bougeait pas et le vendeur ne me répondait jamais.

J’étais fâchée mais je savais que je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même. 

 

Finalement les pierres on fini par arriver.

Pour des gemmes que j’avais attendu des semaines j’étais déçue. Elles étaient jolie mais sans plus.

Pleines d’aspérités, un polissage et une taille qui laissait à désirer. Bref une qualité basique et une expérience décevante. 

J’avais choisi de m’en remettre à la facilité, eh bien j’en ai eu pour mon argent !

 

Lorsque l’on commande ainsi à l’étranger, hors de tous les point légaux que l’on choisi d’ignorer, il faut savoir que se retourner contre une personne avec qui

vous ne partagez même pas la langue n’est pas toujours possible.

Surtout étant donné que les législation ne sont pas identiques dans tous les pays. 

pierres naturelles pour bijoux artisanaux

                     Erreur n°2.  Ne pas m’être renseignée sur les enjeux liés à l’achat de pierres naturelles.

  • Les pratiques trompeuses

 
Pour reprendre le point précèdent, acheter au hasard conduit de fait à ne pas savoir ce que nous
 
achetons. 
 
 
 
En France vendre des minéraux sous de mauvaises appellations est illégal et passible d’une amende. 
 
Au delà des personnes de moralité douteuse, qui arnaquent sans scrupules, ces ventes, qualifiées de
 
“trompeuses” peuvent aussi relever de l’ignorance du vendeur. 
 
 
   -> J’ai souvent vu dans certaines boutiques des pierres naturelles sous de mauvaises appellations
 
avec des vendeurs mal informés…
 
 
 
C’est là qu’on se rend compte que ne pas être informé est un problème lorsque l’on veut créer et vendre
 
des bijoux avec des pierres naturelles. 
  • Les noms commerciaux

 
Utiliser des noms commerciaux pou désigner les pierres naturelles n’est pas illégal, cependant il est essentiel de les connaître!
 
 

Pour illustrer on peut citer la fameuse péristérite.

 

On la retrouve commercialement sous les dénominations “pierre de lune arc-en-ciel” et “labradorite blanche”

Pourtant la péristérite mérite son nom propre. 

 

Elle est surnommée pierre de lune pour ses propriété accordées au féminin en lithothérapie. Ce sont des propriété proches de celles de la “vraie” pierre de lune.

D’où ce sobriquet !

Pourtant leur seul réel point commun et d’appartenir à la même grande famille de minéraux  : les feldspaths.

Concernant leur composition elles restent très différentes comme au niveau de leurs proprétés optiques.  

Bijou artisanal pierre naturelle pierre de lune

Bijou artisanal avec une pierre de lune. 

Bague artisanale pierre naturelle de péristérite

Bijou artisanal avec une péristérite.

Concernant le surnom “labradorite banche” celui-ci vient de leurs

effets visuels lumineux proches.

 

Leur composition globales est cependant bien plus proche que pour la

pierre de lune, cependant quelques éléments chimiques les séparent en

faisant d’elles des des pierres qui restent encore bien distinctes. 

 

J’espère qu’avec cet exemple vous comprendrez un peu mieux le rôle

des noms commerciaux et le côté essentiel d’être informé à leur sujet. 

 

Cela permet d’utiliser les mots justes lors de la vente de bijoux artisanaux

contenant des pierres naturelles et de faire de nous des vendeurs

de confiance. 

Collier artisanal en pierre naturelle de labradorite

Bijou artisanal avec une labradorite.

  • Les noms trompeurs.

Dans certains cas il est possible de trouver certains verres avec des noms proches de celui d’une pierre naturelle qui va lui ressembler.

Voire il sera vendu sous le nom de cette même pierre pour pouvoir gonfler le prix.

 

   -> Je tiens tout de même à préciser que je suis une grande amatrice de réalisations en verre. Je n’ai donc aucun reproche à faire à cette matière !

Par contre ce que j’apprécie moins c’est les tentative d’induire le client en erreur en faisant passer quelque chose pour ce qu’il n’est pas. 

 

Les premiers exemples qui me viennent directement en tête quand je parle de ça sont la pierre de soleil contre la goldstone et l’opale contre l’opalite/opaline,

même si ce ne sont clairement pas les seuls à subir ce genre de confusions. 

La goldstone (appelée aussi “astralite” et “verre aventuriné”)

 

est un verre opaque orange recouvert de paillettes dorées.

 

Elle est vendue, comme pour les pierres naturelles, sous forme de perles ou de

cabochons.

(Elle existe aussi en bleu nuit sous le même nom.)

 

La dénomination de “goldstone” est souvent pris pour indiquant la pierre de

soleil et certains poussent même le vice à l’appeler ainsi…

Perles de gldstone, perles de verre pailletées

Perles de golstone qui sont des perles de verre.

La pierre de soleil appartient également à la famille des feldspath, avec des propriétés visuelles se rapprochant de celles de la pierre de lune.

Elle aura des couleurs allant du brun foncé au ocre avec une belle lumière parcourant sa surface. On y verra parfois des ‘”paillettes” ressemblant à des pixels.

Parfois on aura même de plus gros éclats présentant une coloration. 

Pierre naturelle pierre de soleil
Pierre naturelle pierre de soleil
Pierre naturelle pierre de soleil
Pierre naturelle pierre de soleil

Pierres de soleil véritables

pierre en verre d'opalite ou opaline

L’opalite ou opaline est un verre transparent légèrement fumé avec une légère coloration.

Son aspect change en fonction des teintes de son environnement direct. 

Pierre naturelle opale

Opale welo d’Ethiopie

A la différence, l’opale possède ses couleurs grâce

à son processus de formation par stratification. 

C’est ce qui lui donne ses jolis éclats tranchés

que l’on appelle “feux”. 

Pierre naturelle opale

Opales d’Australie

Ce ne sont bien sûr pas les seul exemples , seulement 2 des plus courants.

Il est vraiment important de rester vigilant tout le temps quand on achète des pierres naturelles si l’on ne souhaite pas se faire avoir. 

Ce qui va nous amener au point suivant. 

 

  • Les faux et autres 

 

Concernant les faux, il y a certaines pierres que je n’achète plus, sauf si je sais que je peux avoir une confiance absolue en mon fournisseur !

 

Je pense notamment aux turquoises, malachites, ambres et lapis lazuli pour les pierres naturelles les plus répandues. 

 

Concernant les lapis et les turquoises et la malachite  ont retrouve beaucoup d’imitations à base de pâtes polymères.

Le rendu est souvent tellement bluffant visuellement qu’il est difficile de se rendre compte de la supercherie uniquement en photos via internet.  

Collier basilic et malachite pierre naturelle bijou artisanal

Collier artisanal en malachite.

Collier torque de printemps artisanal en pierre naturelle d'ambre d'indonésie

Collier torque artisanal en ambre d’Indonésie.

Collier artisanal en pierre naturelle de turquoise d'Arizona

Collier artisanal en turquoise d’Arizona.

L’ambre est souvent imitée à partir de plastique.

Comme pour les autres il est très difficile de s’en rendre compte sur simple photos.

 

J’ai acheté 1 fois une ambre sur photo auprès de quelqu’un que je ne connaissais pas dans une boutique à l’autre bout du monde.

Presque 10 euros la “pierre naturelle” en plastique. Je m’en suis rendue compte dès la réception, sauf que le vendeur m’a fait galérer pendant des semaines

avant de me rembourser.

Il m’assurait que c’était une vraie parce que son fournisseur lui avait donné des certificats d’authenticité.

Ce genre de document n’a aucune valeur légale et ne prouve absolument rien si ce n’est que mon interlocuteur était soit malhonnête soit un professionnel

de piètre qualité. 

Concernant les autres types d’arnaques courantes on a les pierres traitées

par coloration ou chauffe.

Il n’est pas illégal de le faire. Ni de l’acheter, car certains traitement on de très jolis rendus !

 

Ce qui est illégal, c’est de ne pas signaler le traitement en faisant passer la couleur pour naturelle.

C’est souvent le cas des quartz aura ou des agates de couleurs flashy qui sont des pierres teintées. 

 

Une autre pratique est de faire chauffer certaines pierres pour les faire passer pour d’autre. 

C’est notamment le cas des citrines.

 

La citrine est un quartz teinté de jaune grâce à une infime quantité d’oxyde de fer et c’est aussi une

pierre naturelle rare ce qui la rend très coûteuse. 

Cela fait donc qu’une majorité des citrines proposées sur le marché sont en fait

des améthyste chauffées…

 

En tout dernier on retrouvera une manipulation plus subtile : vendre un pierre naturelle

ressemblante et moins chère pour une autre bien plus coûteuse. 

C’est par exemple le cas de la nuummite

Roche volcanique venue du grand froid, elle provient essentiellement du Groenland

Bracelet artisanal avec une pierre naturelle de citrine.

nuummite du Groenland pierre naturelle

Il s’agit d’une pierre rare et très coûteuse si l’on souhaite en obtenir de belle qualité.

Une autre pierre de provenant de gisements indiens est également vendue sous le

nom seul de “nuummite”.

Sans le complément d’origine du gisement on plonge ainsi un client non averti dans le flou.

Il s’ agit également d’une jolie pierre noire mais aux propriétés visuelles et chimiques différentes.

<- Pierre naturelle de uummite véritable du Groenland.

  •  Un marché vecteur de misères

 
 
On oublie trop souvent aujourd’hui que nos achats on des conséquences et c’est particulièrement vrai dans le milieu des pierres naturelles. 
 

Sachez que lorsque vous trouvez des gemmes à des tarifs très, voire trop, alléchants c’est souvent que ce qui se cache derrière n’est pas très beau. 

Le marché de la pierre naturelle est créateur de misère et d’exploitation dans de nombreux pays pauvres. 

 

Cette condition est créée par la demande trop forte de vouloir toujours plus pour moins cher des pays développés et notamment de la part

des pays Européens. 

 

On répète souvent qu’acheter un t-shirt 5 euros ce n’est pas normal, il faut savoir que c’est exactement la même chose concernant les pierres naturelles. 

Acheter un bracelet de perles de pierres à 5 euros ce n’est pas acceptable non plus.

 

J’irais même plus loin en pensant à certains faisant de la lithothérapie sur le dos de cette production déshumanisée

Aujourd’hui ils sont nombreux  : vendeurs spécialisés mais aussi grandes surfaces, lieu de vente de matériel créatifs et autres espaces “culturels” à proposer 

des pierres naturelles et des bijoux en pierres naturelle à des prix défiants la raison. 

Vanter le “bien être” par les pierres sur le dos des conditions de vie misérables d’autres êtres est un non sens complet. 

 

-> Tout cela entraîne également des conséquences superficielles comme le rendu esthétique des pierres.

Pour nourrir une telle demande il faut travailler vite. Et on sait que le mot “vite” n’a jamais été le cousin de “qualité”.

 

-> Et si la misère humaine de ce commerce est grande, ce marché provoque également des désastres écologiques car les sols sont exploités

jusqu’à épuisement complet.. 

 

-> On pourrait également parler des conséquences politiques de certains minéraux.

A l’atelier il y certaines pierres naturelles que vous ne verrez plus  pour cette raison.

Pour éviter au maximum de financer des régimes politiques que je désapprouve fortement.

 

                      On peut se dire qu’il est fastidieux de procéder à de multiples vérifications à chaque achat mais elles sont essentielles pour

travailler de manière respectueuse.

La meilleure solution reste encore de se trouver des fournisseurs qualitatifs en qui vous pourrez avoir confiance pour faire vos achats !

Erreur n°3 . Ne pas avoir pris connaissance du décret sur la vente de minéraux

 

Il s’agit du décret n]2002-65 du 14 janvier 2002 dont je vous mets le lien ICI.

Il mentionne toutes les informations obligatoires à communiquer lors de la

vente de minéraux et assimilés. 

 

Ce décret détaille toutes les mentions de traitements à indiquer, et réglemente

les dénominations à utiliser. 

 

C’est également ce décret qui interdit d’utiliser les termes telles que “semis précieux”. 

 

Il s’applique à toutes pierres naturelle ou imitations, ainsi qu’aux matières organiques

telles que la nacre, ivoire etc…

pierres naturelles bijoux artisanaux bretagne

De mon côté ce décret m’a été fort utile il y a quelques années lorsque je suis tombée sur une vendeuse de minéraux très peu scrupuleuse et surtout très peu

au courant de son métier…

Je souhaitais acheter des abalones et ayant vu le nom de cette personne circuler j’ai commandé chez elle. 

 

Heureusement que j’avais commandé pour une petite somme afin de tester!

Car quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai reçu des abalones avec des doublets d’une épaisseur monumentale ! 

 

Ne connaissant pas encore cette pratique je lui ai écrit pour lui demander pour quelle raison cela ne figurait ni sur les photos ni sur le descriptif. 

Elle ne m’a pas répondu et m’a dit que c’était une couche d’onyx car l’abalone était trop fine. 

Manque de chance ce n’était pas ma première abalone et celle que je possédait déjà n’avais pas de doublet. 

De plus j’étais déjà entourée de professionnels compétents à qui j’ai pu confier mes doutes et qui m’ont aidée à comprendre! 

 

Il y a deux choses à savoir dans cet exemple : 

 

-> La première c’est que la réglementation autour du prélèvement des nacres est TRES réglementé car beaucoup de braconnier pillent

les population d’ormeaux dans le cas des abalones. 

Une nacre trop fine à donc probablement été prélevé sur un animal trop jeune et donc hors du cadre légal.

 

-> La seconde est au sujet du doublet. Un doublet est une couche de matière synthétique (et donc pas d’onyx…) qui sert à consolider une pierre naturelle

fragile (turquoise, opale etc..).

Dans le cadre des nacres elle est donc parfois utilisée, cette partie était vraie.

En revanche utilisée en épaisseur aussi importante elle sert surtout à faire grimper le prix du gramme, afin de vendre plus cher la nacre. 

 

Là où ça a commencé à devenir difficile avec cette vendeuse c’est quand je lui ai dit qu’il ne s’agissait pas d’onyx et qu’elle s’était fait arnaquer et qu’elle m’avait,

par extension, arnaquée.

Elle s’est mise en colère en me disant que j’étais une très très vilaine personne et de mauvaise foi. 

 

Agacée à mon tour j’ai parcouru sa page de vente et j’ai relevé qu’a aucun moment elle n’indiquait les traitements subis par les pierres naturelles

qu’elle vendait. 

Je lui ai donc envoyé mes constatations en compagnie du lien vers ce fameux décret. Elle m’a avoué ne pas le connaître et m’a dit que de toute façon

cela ne la concernait pas puisqu’il n’y avait rien d’écrit au sujet des nacres….

A ce moment j’ai compris à qui j’avais affaire. 

 

Pour l’anecdote sachez que par la suite elle m’a affichée dans son groupe de vente et que nombre de ses clients sont venu confirmer que j’étais très très

vilaine puisque les nacres n’étaient pas mentionnées…

Collier péristérite pierre naturelle

Bijou artisanal avec une pierre de péristérite

Pour conclure ce sont vraiment pour toutes ces raisons que j’insiste très souvent aujourd’hui sur le fait

de prendre le temps de se renseigner avant d’acheter.

Toutes ces erreurs m’ont servi de leçon.

 

Je n’intime à personne d’être parfait, c’est impossible, mais commencer à acheter avec plus de

conscience auprès de personne réellement professionnelles est à notre portée à tous

 

Bien sûr je n’ai pas abordé tous les sujets, l’article étant déjà bien assez long, mais j’espère que ça vous

aura donné envie , professionnels comme particuliers, de faire plus attention à votre façon de

consommer tout ce qui vient du milieu de la pierre naturelle ! 

 

Et si vous m’avez lue jusque là je vous offre les liens de deux professionnels qui aiment leur métier,

le connaissent et vendent des minéraux de qualité.

J’ai appris beaucoup à leur contact et je les remercie pour toutes les connaissances qu’ils m’ont aidé

à acquérir ! 

Rendez-vous chez -> Le club des gemmes

                                 -> Sphères nomades

Et pour découvir les bijoux merveilleux que je réalise à l’atelier avec leurs magnifiques pierres naturelles, je vous invite à découvrir

la boutique et ligne et la page archives des collections !

Articles et photos entièrement réalisés par Aurélia Ranzini pour le site internet La Tisserande d’Arduina.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *